Voici ce qui arrive à votre corps et à votre physique si vous arrêtez complètement de boire de l’alcool, selon la science.

Voici ce qui arrive à votre corps et à votre physique si vous arrêtez complètement de boire de l’alcool, selon la science.

Temps de lecture :5 Minute, 2 Seconde

Boire de l’alcool peut être amusant. Parfois, c’est juste un acte social. Mais ses conséquences peuvent être plus nombreuses, et plus graves, qu’on ne le pense. Non, aucune quantité d’alcool n’est sans danger pour la santé. Et il y a de nombreux avantages à arrêter de boire. Donc, si nous buvons, nous devrions au moins savoir ce que nous manquons (ou pas).Que vous arrive-t-il lorsque vous arrêtez de boire de l’alcool ?

Nous améliorons le repos

Cat G04f6ac923 1920

Il existe une relation avérée entre la qualité du sommeil et la la consommation d’alcool et ce n’est pas bon. La consommation d’alcool réduit les heures et la profondeur du repos. Elle nous fait nous réveiller plus souvent, rend plus difficile le sommeil profond et nous rend agités.

C’est tout à fait logique, car… agit comme un neurodisrupteur. Il y a beaucoup de choses que nous ne savons pas sur le sommeil, mais il est clair que le mécanisme du cerveau doit être en bon état pour pouvoir y entrer et en sortir correctement. Il a été démontré que l’abandon de l’alcool est un pari sûr. pour améliorer notre sommeil.

Toutes les boissons alcoolisées, dans l'ordre du volume alcoolique le plus élevé au plus bas.

Nous contrôlons mieux notre vessie

L’alcool est un inhibiteur de l' »hormone antidiurétique humaine », ou ADH. Celle-ci est chargée de récupérer l’eau dans les reins, afin qu’elle soit utilisée pour excréter ce qui est nécessaire et pas plus. Quand l’ADH ne fonctionne pas, on perd plus d’eau et la vessie se remplit beaucoup plus tôt.. C’est la raison pour laquelle boire nous donne envie d’uriner (et pourquoi l’urine est claire, car la concentration d’urée et d’autres déchets est plus faible).

Ne pas boire d’alcool lorsque nous faisons la fête nous permet de contrôler nos déplacements aux toilettes. À long terme, cela permettra également d’éviter les mauvaises surprises, telles que le cancer de la vessieliés à une consommation accrue de cette substance. En résumé, boire moins permet d’avoir une meilleure vessie.

En savoir plus :   le verre de vin quotidien est plus dommageable pour votre cœur que vous ne le pensiez

Nous accumulons moins de graisse

Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, l’alcool est très énergique. Ses molécules sont transformées en acétate par l’enzyme alcool déshydrogénase. Cette substance, à son tour, est convertie en acétyl CoA, la même substance qui agit dans la dégradation du sucre dans la respiration cellulaire. Si nous avons un excès d’acétyl CoA, la combustion des sucres est réduite (par équilibre chimique), ce qui fait qu’ils s’accumulent plus facilement.

Sans alcool, vous améliorez le métabolisme catabolique. (chargés de brûler les sucres et les graisses pour obtenir de l’énergie), de réduire l’accumulation de graisses dans le foie et, d’une manière générale, d’aider votre organisme à mieux gérer les bilans énergétiques. En outre, plusieurs études indiquent que l’alcool est associé à consommation accrue.

Cela se traduit par une augmentation des calories et une plus grande accumulation de graisse. Les mécanismes ne sont pas tout à fait clairs : il s’agit peut-être d’une question d’inhibition, de culture, de société ou d’identité. physiologique… mais les preuves montrent que l’alcool nous fait manger plus et plus mal. Cela nous aide, bien sûr, à accumuler de plus en plus de graisse.

Nous serons moins gonflés

Original

Un autre problème est celui des ballonnements. L’alcool est un vasodilatateurce qui permet d’augmenter l’apport sanguin à certains tissus. Occasionnellement, de petites pétéchies et des capillaires rompus (qui forment des taches rouges) peuvent se former. Tout cela aide les tissus à gonfler.

D’autre part, elle affecte la digestion, qui devient plus lourde, plus lente et inefficace. Notre système digestif devient gazeux qui ne s’échappent pas si facilement. Le résultat est un corps plus ballonné et inconfortable. Et c’est juste ce que vous voyez.

En savoir plus :   le verre de vin quotidien est plus dommageable pour votre cœur que vous ne le pensiez

Nous optimisons notre alimentation

Et pas seulement parce que nous sommes plus conscients et que nous mangeons mieux. Alcool altère l’épithélium digestif et tue une partie du microbiote (mal nommée flore intestinale). Les nutriments sont donc moins bien absorbés. L’un des problèmes de l’alcoolisme est la malnutrition due au manque de certains nutriments, qui ne sont pas assimilés. Arrêter de boire, c’est optimiser notre alimentation.

La consommation d'alcool augmente le risque de cancer, même si l'on ne prend qu'un verre par jour.

sentons mieux

Il existe un mythe sur la « transpiration de l’alcool ». Non, ce n’est pas vrai. La quantité d’alcool qui peut être excrétée par la peau est négligeable.. Cependant, elle est plus que suffisante pour altérer le biote de notre peau (l’écosystème des micro-organismes), la composition de nos glandes sébacées et les innombrables autres mécanismes délicats qui composent notre odeur corporelle compliquée. Sans parler du souffle.

Nous serons plus calmes et plus détendus

Original

L’alcool nous rend plus agressifs et impulsifs. Il s’agit d’un effet connu sous le nom de « tunnel de l’alcool ». Elle est due au fait qu’elle inhibe partiellement notre système de contrôle, de sorte que nous ne voyons que « ce qui est devant nous » et non les conséquences « périphériques ». Nous n’évaluons pas correctement le danger et ses conséquences.

Elle perturbe également une partie de notre système conscient et laisse le système limbique, également appelé « cerveau primitif », se déchaîner. Si nous ne buvons pas, nous sommes beaucoup plus en contrôle et plus calmes.

Nous diminuons le risque de cancer

L’une des relations les mieux établies est celle de la Commission européenne. la consommation d’alcool et le cancer. Nous savons que l’alcool est responsable (directement ou indirectement) d’une incidence accrue du cancer du côlon. Comme nous l’avons mentionné plus haut, il n’y a pas de quantité d’alcool sans danger. L’éliminer de notre alimentation est donc un moyen de rester à l’écart du cancer.

En savoir plus :   le verre de vin quotidien est plus dommageable pour votre cœur que vous ne le pensiez

Notre cœur fonctionnera mieux

L’alcool est également associé à toute une série de maladies cardiaques : des arythmies aux crises cardiaques, de diverses cardiomyopathies à l’hypertension. Sans alcool, notre cœur fonctionne mieux, réagit mieux et endure mieux.

Prévention du cancer : ce que la science a montré jusqu'à présent comme étant efficace

Nous fonctionnons mieux au lit

Original

Une autre relation bien connue est celle de l’alcool et du sexe.. En tant que vasodilatateur et perturbateur neuronal, l’alcool peut entraver le bon fonctionnement intime. En effet, elle peut entraîner un manque d’orgasme, voire une impuissance sexuelle, ainsi qu’un manque d’appétit, etc. Bien que de nombreuses personnes pensent qu’avec l’alcool, ces relations sont meilleures, notre physiologie s’y oppose en réalité : sans alcool, le sexe est meilleur.

Images | Pixabay, iStock

A propos de l'auteur

Paul Dumas

Paul Dumas est un blogueur spécialisé dans les voyages depuis 2014. Son blog est un voyage moderne fournissant les meilleurs conseils, hacks et itinéraires pour vous assurer de vivre une aventure incroyable. Suivez-nous sur Instagram, Pinterest, Facebook et YouTube pour obtenir nos dernières mises à jour de voyage en temps réel.
Heureux
Heureux
%
Triste
Triste
%
Excité
Excité
%
Ennuyeux
Ennuyeux
%
En colère
En colère
%
Surprise
Surprise
%

Note moyenne

5 Etoile
0%
4 Etoile
0%
3 Etoile
0%
2 Etoile
0%
1 Etoile
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *