Sannah Kvist

Sannah Kvist. 26 ans. Photographe et, accessoirement, conductrice de train à Göteborg, en Suède. Elle aime la sérénité et la vue du haut des montagnes. Elle déteste les olives et devoir se coucher tôt.

/// Comment décrirais-tu tes photos en quelques mots ? 
Nostalgiques, sentimentales, distantes.

/// Où aimes-tu puiser l’inspiration ?
J’aime la puiser dans la nature, le soleil, le printemps… et la bière.

/// Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur ta série « All I Own »
(en français,  » Tout ce que Je Possède « ), qu’on peut retrouver ci-dessous ?
Tous les participants du projet All I Own sont nés, comme moi, dans les années 80 et j’ai basé la réflexion là dessus, essentiellement. Pourquoi accordé une importance à cette  période, en particulier ? Tout simplement parce que les années 80 ont été, en Suède, la première génération a devoir subir une condition sociale pire que leurs ainés. Cette période a connu un changement radical dans la manière de consommer et il faut noter que la génération des années 80 a grandi avec une toute nouvelle approche envers l’individualisme et a été décrite comme extrêmement égoïste et matérialiste comparée aux générations précédentes.

Nous achetons de plus en plus et beaucoup de ce que nous achetons est basé sur la confirmation de notre propre personne. J’ai donc cherché à explorer comment cette génération qui est la mienne a été affectée par ce changement d’approche à la consommation…

Au moment où j’ai commencé à travailler sur le projet, je me suis rendue compte qu’aucun des participants avaient une situation stable, au niveau du logement. Ils étaient donc déjà très familiers à se déplacer à travers la ville avec leurs boîtes remplies de leurs possessions. Alors que les générations précédentes n’avaient pas de réelle difficulté à trouver un logement sûr, avoir à changer plusieurs fois tous les 6 mois est devenu une démarche presque normale pour les jeunes d’aujourd’hui.

Je me souviens que quand je vivais à Stockholm, passer d’un nouvel appartement à un autre minimisait mes affaires, chaque fois un peu plus. Je suis arrivée à Stockholm avec un camion de déménagement et j’en suis repartie avec un sac IKEA…

On ne finit par garder que l’essentiel. Et c’est un peu ce que je voulais refléter dans ma série photo.

Pour en revenir au projet en lui-même, la procédure fut la suivante :
Après avoir installer mon appareil photo dans le salon ou la chambre des participants (la plupart vivant dans des appartements d’une seule pièce), j’ai demandé au concerné de recueillir tous ses meubles et tous ses trucs en vrac et de construire une pile face à la caméra.
Je leur ai tous laissé la liberté d’assembler leurs affaires comme ils le souhaitaient. Tout, absolument tout ce qui leur appartient est sur la photo et c’est au final un peu comme une sculpture.

Chaque photo a pris entre 2 à 5 heures, pause café comprise, bien sûr.
Pas mal de temps a été consacré à peaufiner la pile, à mettre en avant des affaires, et à en cacher d’autres. Ils étaient fiers de certaines choses, d’autres moins. Et à ce moment là il est devenu évident que l’autre point essentiel du projet était d’exprimer la personnalité du modèle, en l’exposant à côté de sa masse d’affaires accumulées. Jusqu’à présent et comme je le disais toute à l’heure, les participants n’étaient pas propriétaires ou locataires de grandes maisons avec une énorme quantité d’objets, mais je vais essayer d’étendre le projet…

/// Pour ta série Diary 2011 (qu’on peut notamment retrouver en fin d’article) quel type d’appareil utilises-tu ?
J’ai toujours mon appareil sur moi et en ce moment j’utilise un Olympus XZ-1. Avant ça j’utilisais presqu’essentiellement de l’argentique.

/// Si tu devais t’exiler sur une ile déserte, quel serait les 3 uniques choses que tu prendrais ?
Un couteau, une canne à pêche et une lampe torche.

/// Que fais-tu habituellement quand tu ne photographies pas ?
Je bricole mes vélos, je bois un peu de bière, puis plus tard je passe au café, je lis, je remeuble mon chez-moi…

/// Des actualités dont tu peux nous faire part ?
Je prévoie de sortir un petit magazine dans quelques mois…

http://sannahkvist.se