Parker Fitzgerald

Parker Fitzgerald, photographe américain issu du Colorado. 27 ans et fan incontournable de Chuck Norris…

/// Tu pourrais nous donner une petite description de toi ?
Je suis carrément trop grand, je porte la même chemise tous les jours, j’ai clairement un problème avec la possession en surnombre d’appareils photos et j’ai l’habitude de tourner toutes mes passions en métiers.

/// Depuis quand es-tu attiré par le milieu de la photo ?
Je suis tombé dans la photo, presque par accident, il y a environ 2 ans.

 ///  Quelques adjectifs pour décrire tes photos ?
Ethérées, atmosphériques, granuleuses et parfois mystérieuses.

 /// Cherches-tu à transmettre quelque chose à travers ton travail ?
Pendant le shoot, je tente constamment de me lier au modèle et c’est cette sorte de rapprochement que j’essaye de traduire. C’est aussi pour ça que je photographie presque essentiellement des portraits. Et puis je préfère capturer l’humeur, l’expression du modèle que de réaliser une image techniquement intéressante.

 /// L’argentique ou le numérique, lequel choisis-tu ?
L’argentique ! Pour tellement de raisons. C’est tellement plus intéressant et puis ça pousse le photographe à être pointilleux. L’argentique pousse aussi à trancher entre prendre moins de clichés ou dépenser plus d’argent… L’argentique a toujours ce côté chaleureux et vivant. L’argentique ne nécessite pas autant de travail postproduction pour obtenir un super rendu. L’argentique est vrai et ne triche pas. Cela dit c’est vrai que le numérique assure quand à son côté rapide et pratique. J’ai un ami qui dit « le numérique, c’est utile, mais l’argentique te rendra honnête ».

 /// Qu’est-ce que tu préfères photographier ?
Les gens, les gens, les gens, et puis les gens. Sinon les animaux et plus rarement les paysages.

 /// Combien de temps à l’avance programmes-tu un shoot ?
Normalement, pour un shoot rémunéré, il me faut environ une semaine. Trouver un lieu, un coiffeur, une maquilleuse, etc. Pour un projet perso, la plupart des shoots commencent avec le choix du modèle et la suite se fait en fonction. J’ai été assez opportuniste pendant une période, utilisant ce qui m’entourait sans trop prévoir quoi que ce soit à l’avance, sans trop de mise en scène. Au fur et à mesure qu’on me confia de plus grands projets,  j’avoue que ça a eu tendance à changer.

 /// Quelle serait ta série photo favorite ?
Disons que ça change constamment. Pour le moment mes photos préférées sont celles que j’ai prises pour le site internet http://bentrovatoblog.com, une série intitulée «All Earth Was Once Sky». J’adore le sujet, les couleurs, l’ambiance de ce shoot.

 /// Si tu avais un super pouvoir, lequel serait-ce ?
Question difficile ! J’aimerais bien ne pas avoir à dormir (mais quand même avoir la possibilité de dormir quand j’en ressens l’envie). Ou alors avoir la capacité de répondre aux e-mails par la pensée. Ou avoir une mémoire hyper précise, mais là encore, ça peut vite tourner à la torture. J’ai toujours pensé que ce serait à la fois terrifiant et génial d’avoir le pouvoir de percevoir le royaume spirituel, donc je partirai là dessus.

(Interview traduite de l’anglais)

http://cargocollective.com/parkerfitzgerald