Minor Sailor

Minor Sailor, de la musique venue d'ailleurs. Alchimie parfaite entre Jérémy qui fabrique la bande sonore de leur rêverie et Maia Flore qui construit les images... Ils aiment manger des cerises dans les arbres où ils y font une cabane. Ils détestent sortir du lit quand il fait froid.

/// D’ou provient le nom « Minor Sailor» ?
Ce nom vient de nulle part… Quand nous avons rapproché ces deux mots, il se passait quelque chose que nous aimions et c’est un peu comme ça que nous vivons ce projet, des hasards qui nous plaisent.

/// Quand & comment vous êtes-vous rencontrés ?
Nous nous sommes rencontrés dans le sud de la France, il y a 4 ans. Puis nous sommes montés ensemble sur Paris. Cette rencontre s’est faite d’un jour à l’autre, nous partagions de plus en plus de choses et c’est ce qui nous a décidé à partir.

/// Comment l’idée de réaliser Minor Sailor vous est-elle venue en tête ?
Minor Sailor c’est notre part de quotidien qui se passe ailleurs. Maia y construit les images et Jérémy fabrique la bande sonore de notre rêverie. C’est avec cette alchimie que ce projet évolue et on ne sait pas où tout cela nous mènera mais nous continuons la route.

/// Comment décririez-vous le style musical de Minor Sailor ?
Ouh! On vous laisse faire des propositions parce que c’est une question que l’on s’est souvent posée et à laquelle on ne sait toujours pas répondre. Classifier et enfermer entre quelques lettres quelque chose que nous vivons tous les jours est assez difficile mais nous serions contents de savoir ce que les autres en pensent plutôt.

/// Vous vivez tous les deux dans ce pays magique qu’est l’Islande, comment vous êtes-vous fait connaitre du grand public ?
Explorer la vie en Islande est une sacrée expérience et en effet c’est un pays magique. Pour ce qui est de se faire connaître, nous allons attendre quelques années pour en reparler car je crois que nous sommes de toutes petites choses encore.

/// Jérémy, quels sont tes artistes de prédiléction ?
Je n’ai pas de nom spécifique car j’écoute des choses très différentes et je crois finalement que c’est plus par les rencontres, les voyages et les échanges qu’il se passe quelque chose.

/// Maia, au niveau graphique et visuel, qu’est ce qui t’aide à trouver l’inspiration ?
Dans Minor Sailor, la musique et le processus de création de Jérémy est ce qui m’inspire…

/// Vous semblez tous les deux très proches de la nature, ce qui confère au groupe une ambiance à la fois douce et relaxante, c’est votre première source d’inspiration ?
Sans doute… Nous nous sentons plus proche de ce que nous ressentons en étant dans nos montagnes où dans ces vastes étendues islandaises. L’intemporalité qui y règne. D’ailleurs nous avons vraiment envie de jouer dans des lieux atypiques, expérimenter des choses et se trouver dans un endroit qu’on aime avec des gens qui voudrait venir participer aussi. Ce serait super !

/// Les textes sont écrits par Jérémy ? Et quel est le thème qui est abordé le plus dans les chansons ?
Jérémy écris sur des thèmes que je trouve assez intemporels, tout comme ces lieux qui nous inspirent comme nous disions. Et c’est plutôt un sentiment qui règne, une ambiance créée. Il y a de la nostalgie, beaucoup de sonorités de l’enfance et de la vie j’espère que les gens ressentent cela en tout cas.

/// Où peux t-on se procurer l’album ?
Sur Gogoyoko, un site de musique crée par des Islandais et Bandcamp, ou juste nous contacter à notre adresse wearesailors@gmail.com.

Minor Sailor / Page facebook