La Chasse Gardée

Pour le décor de son prochain édito mode, 3petitspoints a choisi un nouveau lieu terriblement parisien dans le 17e arrondissement. On "brame" face à sa tête de cerf, on devient un peu taxidermistes, et on vous dit qui se cache derrière.

/// « La Chasse Gardée » en quelques mots c’est ?
C’est une Auberge, une épicerie fine, une maison de nuit. Un lieu convivial au cœur de Paris, comme un petit paradis au centre des Batignolles. On pourrait dire que l’endroit fait office de “refuge de chasse”, où on retourne dans le passé avec l’impression que le temps s’est arrêté.

/// On y mange, on y danse, on y boit, quoi d’autre encore ?
On y fait tout ce qu’on veut. Discuter plus ou moins sérieusement, refaire le monde, comme au retour d’une bonne partie de chasse ! Les invités font aussi beaucoup de rencontres, je crois que la convivialité de cet endroit fait tomber toutes les barrières d’hésitation ou de timidité.

/// Pourquoi avoir opté pour les têtes de cerf, et autres bestiaux de la forêt ?
J’aimoi même été zoophile pendant une période sombre de ma vie… Non plus sérieusement, mon associé, Flavien, et moi avons toujours été très attirés par la chasse. Nous savons qu’il s’agit là d’un vecteur qui sera très porteur dans les années à venir, les gens aiment se gargariser des codes de la chasse. Je suis moi même solognot (mec de Sologne ndlr), j’ai ainsi voulu retranscrire dans cet antre la passion de mes ancêtres.

/// Le 17e arrondissement de Paris n’est donc pas mort ?
Evidemment que non ! Il n’a jamais été mort d’ailleurs. Populaire mais branché, ça a toujours été un quartier qui a inspiré de nombreux chanteurs, artistes et autres comédiens. Personnellement, j’ai toujours vécu là bas, et je m’y suis toujours amusé. Flavien et moi avions un petit budget de départ, et par un concours de circonstances, on nous a proposé cet endroit, au 37 rue Nollet. On a tous les deux été séduits, directement.

/// Qui franchit votre porte ?
On peut y croiser tout types d’hurluberlus. La clientèle de la Chasse Gardée est très cosmopolite mais toujours branchée, à l’image du quartier qui l’abrite. On y rencontre des personnes de tous âges et de toutes nationalités. Ca s’étend de 20 à 50 ans pour le service au restaurant, et les jeunes restent jusqu’à tard. Peut importe les horizons, tout épicurien, amateur de bonne fringale et de bon vin y passera un très bon moment.

/// Vos actus et projets à venir ?
Nous travaillons avec deux attachées de presse qui s’occupent de la programmation pour les mercredi et les jeudi soir. Pour le reste, c’est un secret bien gardé…

/// Le mot de la fin ?
Venez. Venez nombreux, avec votre famille, vos amis, vos cousins, vos amants. Réservez le soir, c’est conseillé.

Retrouvez La Chasse Gardée sur facebook

Photos : Fanny B / ParisBouge