Karina Eibatova

Karina Eibatova. Née en Russie. Elle aime le yoga & la nature, où elle y trouve ce qu'elle décrit comme une "puissance cosmique". Elle déteste ne pas avoir le même don que les oiseaux, celui de savoir voler.

/// Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?
Je suis née en URSS dans les années 80. À l’époque, ma ville natale s’appelait Leningrad, ville héros. À présent elle s’intitule Saint-Petersburg. J’ai beaucoup étudié étant petite et déjà à l’âge de 16 ans je commençais à gagner ma vie grâce à mes créations. J’ai acquis une bonne expérience pendant mes études aux Beaux-Arts de Suède. L’école était située sur la mer et nous habitions dans la forêt. C’est là que je me suis familiarisée avec l’art contemporain. Presque personne ne savait dessiner, l’essentiel était ailleurs, dans le mélange de styles, de matériaux, la possibilité infinie d’expérimenter… Et à mon retour en Russie, mon copain et moi (avec qui je vis et travaille depuis 6 ans) avons décidé d’aller s’installer à la capitale. Donc actuellement, je vis à Moscou. On n’aime pas trop cette ville, donc dans un an et demi, on prévoit de déménager en Europe où je poursuivrai mes études d’art.

/// Tu étudies l’art ou tu es autodidacte & depuis quand dessines-tu ?
J’ai commencé à dessiner quand j’avais 6 ans, donc je n’ai pas vraiment eu le temps de choisir ce que j’allais faire comme métier, tout était tracé d’avance. Je suis à la fois étudiante et autodidacte.

/// Qu’est-ce qui t’aide à trouver l’inspiration ?
La nature, l’herbe et les bon films.

/// Qu’est-ce qui te plait dans l’art contemporain ?
Ce que j’apprécie le plus dans cette période, c’est que maintenant n’importe qui peut devenir artiste (même sans savoir dessiner). D’un autre côté, c’est aussi ce que je déteste.

/// Comment décrirais-tu ton travail en quelques mots ?
La magie nous entoure…

/// Se cache t-il une histoire ou un sens derrière chacun de tes dessins ?
Mes oeuvres ont toujours des histoires et des significations. Le fait que je dessine essentiellement la nature, rapproche mon oeuvre de la vraie vie. J’essaye aussi de montrer la beauté de notre planète. Mon travail est souvent accompagné d’une dose d’imagination et d’un peu de mystère aussi. Les thèmes que j’aborde le plus sont : le conflit entre le rationnel et l’irrationnel, le conflit idéologique Est-Ouest, l’authenticité de l’être humain et ses liens avec la nature.

/// Pourrais-tu citer 3 artistes qui t’inspirent ?
Marina Abramovic, Eric Yahnker et Ernst Haeckel.

/// Qu’est-ce qui te plait le plus dans le fait de créer ?
La lutte constante avec soi-même. C’est aussi parfois ce qui me déplait…

/// Si tu avais un super pouvoir, lequel serait-ce ?
Voler. Et être capable d’apprécier et de profiter de tous les instants qu’on a tant qu’on est vivant.

Karina Eibatova / Flickr / Facebook