Sunday Morning

C'est bientôt la rentrée, bientôt l'automne, aussi, mais chez 3petitspoints on se la joue dimanche cocooning et c'est dans une ambiance florale qu'on vous présente la nouvelle collection de Comptoir des Cotonniers et les escarpins aux talons coniques de 7 cm d'Inès Mercadal. Pour couronner le tout (vous allez voir qu'on parle en connaissance de causes), Pauline Darley nous fait l'honneur d'être la photographe de cette septième collaboration.

S’il est vrai qu’on ne présente plus la célèbre marque Comptoir des Cotonniers, on a décidé d’en savoir plus sur la toute jeune créatrice de chaussures vintage… 

Inès Olympe Mercadal. 25 ans. Créatrice de la collection capsule de l’Atelier Mercadal, réédition des chaussures Mercadal best-sellers des années 80… Elle aime les belles chaussures, les filles bien coiffées et les parfums d’homme. Elle n’aime pas le look grungy négligé, les gens qui portent des escarpins noirs avec des tenues aux couleurs pastel et les parfums de minette.

Peux-tu nous raconter ton histoire avec Atelier Mercadal ?
Une histoire de famille, une tradition et un savoir faire de chausseur. Je suis issue de la 5ème génération de chausseurs de ma famille. J’ai donc grandi dans les usines familiales, avec les
odeurs de colle et de cuir…

Pourquoi as-tu voulu lancer une collection VINTAGE ?
J’ai toujours été fan de la mode des 80′s, j’ai l’image de la femme de cette époque, les campagnes de pub Laurent Mercadal. L’idée de rééditer nos best-sellers s’est imposée à moi il y a trois ans quand j’ai intégré la maison familiale, d’abord pour gérer les relations presse et la communication pour Atelier Mercadal. J’en ai parlé à ma mere qui a trouvé l’idée top et on a bossé toutes les deux sur les modèles emblématiques de la maison Mercadal, ceux qu’ils nous semblaient juste de relancer.

Qu’est-ce qui te plait tant dans le Vintage ? C’est quoi LA pièce vintage à avoir selon toi ?
Dans mon armoire, mes must Vintage sont : mon vison blanc (importable car vulgaire s’il était neuf), un sac en croco et mes chaussures Atelier Mercadal Vintage, bien sûr.

Comment te vient l’inspiration pour chacune de tes collections? Y a-t-il des artistes qui t’inspirent particulièrement ?
J’aime bien collaborer avec mes amis artistes, mais sinon pour les collections ce sont surtout les tendances, les archives, puis par dessus tout mes envies qui m’inspirent le plus. Il me suffit de regarder un épisode de Dynastie quoi !

Il parait qu’en plus des escarpins tu as une autre passion dans la vie, tu nous en dis plus ?
Ah je n’en ai pas qu’une tu sais… Tu penses à quoi ? Au chant ?
Ce n’est pas vraiment une passion, plutôt une opportunité grâce à des amis, comme un peu tous les projets artistiques que j’entreprends, c’est toujours grâce à un ami qui me fait confiance et qui m’y fait participer. Donc oui, la chanson, mon duo avec Alex Rossi, Je te prends.

Question de fille : ton magnifique chignon, tu as appris ça où ?
Mimétisme mère fille. Si tu nous voyais ma mère et moi dans la salle de bain ! Deux guenons en train de se crêper les cheveux. Moi j’ai exagéré le truc à fond, un peu à la Mars Attack !

Tu dois beaucoup voyager pour travailler… Quelles sont les villes qui t’inspirent, qui te font rêver, où tu te sens chez toi?
Oui, je dois pas mal voyager pour mon travail mais ce n’est franchment pas ce que je préfère. Je n’ai pas du tout une âme de voyageuse, j’aime être chez moi, à Paris ou à Cuitadella de Menorca, deux endroits qui, soit dit en passant, n’ont rien a voir !

Des news dont tu veux nous faire part ?!
Mmmmmh la nouvelle collection Atelier Mercadal Vintage fabriquée en Espagne à moins de 200 euros ! Du très très lourd !

Si tu étais…
Une allure ? Une allure altière et surannée.
Un accessoire ? Un fume cigarette et un bel amoureux !
Un tue l’amour ? L’odeur d un mec qu’on aime plus.
Un défaut ? Plus barjo que Bartok.
Ta mère ? Mamita… Mais j’ai l’interdiction formelle de l’appeler comme ça !
Un pouvoir magique ? Celui qui arrivera a me faire taire!

Ton dernier mot ?
Ainsi soit-il.


Direction Artistique + illustrations : Isabelle Laydier – Photos : Pauline Darley – Assistant : Maxime Stange – Stylisme : Comptoir des Cotonniers et Atelier Mercadal Vintage – Coiffure : Félix Puget – Make-up : Mademoiselle Mu – Modèles : Hannah et Hua @ agence CRYSTAL – Interview : Kelly Ajuelos