aëla labbé

Aëla Labbé. 25 ans. Photographe française originaire de Bretagne. Elle aime chiner et collecter et puis le café noir, aussi. Elle déteste les pellicules vides & les départs qui séparent.

/// Depuis quand prends-tu des photos ?
Depuis à peu près trois ans…

/// Est-ce ton métier ou juste une passion ?
La photographie est une passion avant tout… Un métier à proprement parlé non car il y a beaucoup trop de choses qui m’échappent et que je ne maitrise pas tout. Je suis autodidacte et je n’ai pas la technique, je shoote à l’instinct et surtout par besoin. Cependant grâce à internet les choses se sont beaucoup bousculées ces derniers mois et j’ai été pas mal sollicitée pour mes photographies.

/// Tes photos comportent un côté mystique qui fascine vraiment. Comportent-elles un sens ou un message caché ?
Il n’y a pas de messages cachés, mes photographies sont très personnelles mais chacun est libre d’interpréter et de nourrir ses sens… Elles naissent d’une inspiration parfois mystérieuse mais toujours chargées d’une émotion.

/// Habituellement, tu prévoies une mise en scène à l’avance ou c’est plutôt spontané ?
J’ai souvent une idée, une mise en scène en tête mais il y a aussi beaucoup d’inattendu, notamment avec les enfants que je photographie beaucoup.

/// Comment décrirais-tu tes photos en quelques mots ?
Chaque image a sa propre histoire mais il y a des thèmes et des éléments récurrents comme l’enfance, le souvenir, le rêve jusqu’au cauchemar, la nature…

/// Numérique ou argentique, lequel utilises-tu le plus & pourquoi ?
Le plus souvent j’utilise l’argentique, j’aime l’impatience et la surprise du développement, le résultat palpable et la possibilité d’expérimenter manuellement sur la photo, le grain, les imperfections et cette texture si particulière que je ne retrouve pas avec le numérique… 

 /// En général, qui sont les modèles qui posent pour tes photos ?
Ma famille avec surtout mes neveux et ma sœur Maïna qui sont partout dans mes galeries, des amies qui sont souvent des artistes (Laurie, Geneviève, Eleni, mon amie grecque musicienne ou MelleSan, une styliste) et dernièrement mes élèves danseuses. Je fais aussi beaucoup d’autoportraits…

/// Si tu devais citer quelques artistes qui t’inspirent dans ton travail, qui serait-ce ?
Pina Bausch, Sally Mann, Lewis Caroll, Jean Rollin, Andrei Tarkovsky, Virginia Wolff, Vania Zouravliov… Et ma maman.

/// Hormis les artistes cités ci-dessus, qu’est-ce qui t’inspire dans la vie de tous les jours ?
A peu près tout ce qui m’entoure, des lieux et des personnes, une musique, un film, un livre, quelques mots…

/// Si tu avais un super pouvoir, lequel serait-ce ?
Le pouvoir de téléportation dans l’espace et dans le temps.

http://www.flickr.com/photos/aela